Naruto.Shippuden Shinobi évolution
bonjour/bonsoir a tout les shinobis s'aventurant dans ce monde sur le forum NSSE.

Si tu es déjà inscrit, félicitation ^^

Si tu es assez courageux(se) pour vivre cette aventure unique, rejoins nous sans plus tarder. . .

Si tu cherche un forum ou l'action est toujours présente, ou le staff est toujours actif, prêt à répondre à vos attentes, ou vous voulez rp en toute tranquillité dans la joie et la bonne humeur, alors vous serez comblé.

Si tu n'est pas encore inscrit, ce forum est un forum de rp qui commence au début de la saison shippuden, tu peux prendre un personnage du manga (actuellement il en reste plein ^^) ou alors en inventer un. Le staff est actif et accueillant, et nous recherchons encore des personnes actives, pour participer au RPG et faire de ce forum un grand forum RPG.

Si tu souhaites rejoindre le forum après avoir vu ça, inscris-toi, et nous t'accueillerons comme il se doit ^^

Le staff NSSE


Naruto.Shippuden Shinobi évolution

La puissance d'un pays se mesure à celle de son village, la puissance d'un village à celle de ses ninjas...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Nous vous souhaitons un agréable moment sur notre forum,, merci de votre fidélité . Smile .

Partagez | 
 

 Odim Ragnanival (accepté)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Odim Ragnanival (accepté)   Dim 18 Jan - 23:09

Nom: Ragnanival
Prénom: Odim
Age: 21 ans
Poids : 63 kilos
Taille: 1mètre 85
Cheveux: Gris (avec des reflets blonds)
Yeux: Jaunes

Caractère : Odim est misanthrope et élitiste, c’est un type pas très conventionnel en somme. Il déteste les gens, et il le fera savoir. Sarcastique, ironique et surtout cynique, s’il peut descendre sans retenue un type, il le fera. Il possède une énorme culture littéraire, si bien qu’il se complait à jouer certaines scènes lorsqu’il vous parle. Il va sans dire que lorsqu’il se sent supérieur à vous, il vous le fera bien sentir. Et comme il se sent supérieur à tout le monde, eh ben. Vous allez en chier.

Il ne redoute pas vraiment les ninjas ou les « grotadmuscles », il ne se soucie pas énormément de sa vie non plus. Ni du sort du monde, et lorsqu’on lui demande pourquoi, c’est toujours la même réponse.

« The world ends with me. » Si vous le tuez, c’est le monde que vous détruisez.

Aime : Lire, livres, sa bibliothèque, le matin et le soir.
N’aime pas : Les ninjas, les kunoichi, ta mère, les kages et les chiens.

Nindô : C’est pas vraiment un ninja.

Histoire :

Une histoire, vous voulez vraiment une histoire. Et l’histoire d’Odim en plus. Et ben, l’histoire d’Odim n’est pas vraiment intéressante vous savez. Elle ne l’est même pas du tout. Ce n’est ni un orphelin, ni un type avide de vengeance. Ce n’est même pas un ninja à la base. On se demande bien pourquoi vous voulez l’histoire d’un mec aussi inintéressant qu’Odim. Aujourd’hui, les jeunes veulent de l’action, de la violence et des bastons. Maudits soient-ils. Pour eux, une histoire intéressante doit se résumer à « Je suis un orphelin, mon frère à tué tout mon clan, je me vengerai, je serai le meilleur car je possède le talent inné de mon grand-père, celui de détruire le cerveau des gens en chantant. Mais j’ai un problème. Je ne sais pas chanter, mais mes amis sont avec moi, donc je sais chanter. ». Ouais, pour les jeunes d’aujourd’hui, ça, c’est intéressant. Pauvres idiots.

Je vais vous dire moi ce qui est intéressant, ce n’est pas la puissance, ce n’est pas la complexité du personnage. D’ailleurs, ils ne sont même pas complexes ces personnages. Non, franchement, y a quoi d’intéressant dans un mec qui veut venger sa famille ? C’est juste un pauvre batard d’émo qui pense que tuer les autres parce qu’on a tué sa famille va lui soigner sa peine. Bah je vais lui dire moi à ce batard d’émo. Ca ne sert à rien, tu vas souffrir toute ta misérable vie parce que tu es en manque d’affection. C’est ça en gros, vu que t’as pas eu de câlins de ta maman quand t’étais petit bah tu es triste et tu veux tuer tout le monde. Bah t’es juste un pauvre idiot. …

Je crois que je m’égare. Donc l’histoire d’Odim est plutôt banale. Il est né un beau jour de printemps et ses parents étaient heureux. C’était leur premier enfant et ils n’en voulaient pas plus. Il a vécu normalement en allant à l’école, en se faisant des amis, en se prenant des râteaux et en se lavant les dents. Un gamin tout ce qu’il y a de plus courant avec des goûts et des loisirs. Un de ces loisirs était d’aller à la bibliothèque de son oncle. Les livres le passionnaient, il adorait lire les livres.

D’ailleurs j’en profite pour dire, lisez des livres. Arrêtez de jouer à vos jeux vidéo stupides ou de matter la télévision comme des cons. Lisez des livres, des vrais livres hein, pas des mangas ou des bd. Ca vous fera de la culture général et après vous serez beau, grand, fort et vous sentirez bon le boléro.

Non, je déconne évidemment.
À l’âge de douze prunes, l’oncle d’Odim fut malade et ce fut le père d’Odim et Odim qui s’occupèrent de la bibliothèque pendant ce temps. Ce métier si fascinant fut comme une révélation pour Odim. Bibliothécaire sera son métier.

Oui, lui il veut être bibliothécaire. Toi, tu aspires à être un kage ou un dieu vivant, lui il veut juste être bibliothécaire. Evidemment, tu te dis « haha, quel nul, c’est juste un bibliothécaire miteux. ». Bah lui il se dit « Haha, quel nul, tu veux être un kage ». Ouais, aussi, pourquoi tu veux être un kage hein ? T’as envie de puissance, t’as envie de force ? Tout ça pour quoi. Sûrement parce que tu complexes en fait. Ouais c’est ça enfait, t’as peur d’être pas assez puissant, donc tu veux être le plus fort. C’est nul en fait. C’est même ridicule. Mais bon, si ça te plaît. Hum, je m’égare encore.

Finalement, l’oncle d’Odim se remit sur pieds. Et il délogea le gamin de la bibliothèque, malgré une farouche résistance, et reprit ses affaires. Puis le temps passa et Odim grandit.

À l’âge de dix-sept prunes, Odim avait toujours envie d’être bibliothécaire et oui, il était persévérant le Odim.

Pas comme toi, misérable, qui veut absolument une chose et une fois que tu l’as, tu y prêtes attention que dix minutes avant de t’en lasser. Nan franchement, est-ce que tu joues encore avec les playmobils que t’avait quand t’étais enfant ? Que dalle. Tu les as jeté. C’est parce que t’es un enfoiré de gamin pourri gâté. Non mais sérieusement, quel honte. Odim lui, au moins, il a du mérite, quand il veut quelque chose, c’est pour de bon. N’importe quoi.

L’oncle d’Odim l’embaucha donc comme assistant et le nouvel assistant en fut très heureux. Il travaillait d’arrache pied avec vigueur et motivation. C’est à ce moment là qu’il fit la rencontre avec Ômi. Une fille qui venait d’emménager en ville. Comme dans n’importe quel roman à l’eau de rose, Odim en tomba amoureux. Il composait des poèmes, il pensait à elle. Il attendait impatiemment qu’Omi entre dans sa bibliothèque, bref, l’amoureux transi qui fait pitié en gros.

D’ailleurs je vais vous dire moi, ce que je pense de l’amour. Hein, qui a dit « Ta gueule et finis ton histoire ? » Maudit chenapan, le jour où je t’attrape. Rah.

Odim décida donc un jour de prendre son courage à deux mains et de lui parler. Enfin, il lui a déjà parlé mais ça restait dans la domaine professionnel. Odim en voulait plus.

Alors qu’Omi s’approchait du comptoir avec son nouveau livre, Odim transpirait. Et là, c’est le contact.

« Bonjour, commença Ômi, car elle était polie et commence toujours par saluer les gens. Je voudrais emprunter ce livre. Continua Omi, car elle voulait emprunter ce livre.
- Oui, répondit Odim, vous voulez emprunter ce livre. Répéta-il car il était con.
- Oui… Ajouta Omi, je voudrais emprunter ce livre. Lança-t-elle encore une fois, histoire de ne plus laisser de doute.
- Et bien… Vous pouvez emprunter ce livre. Dit-il en souriant.
- …
- Quelque chose d’autre ? S’empressa-t-il de dire, voyant qu’elle ne disait rien.
- Vous allez bien ? Demanda Omi, voyant qu’Odim transpirait de partout.
- … Dit-il, ou plutôt ne dit-il pas, puisqu’il transpirait de partout.
- Hum… Je crois que je vais vous laisser. Murmura Ômi, craignant un peu l’Odim.
- J’a… J’ai… Balbutia Odim qui avait finalement pris son courage à deux mains.
- J’ai ? Demanda Omi qui commençait à s’impatienter.
- J’aime beaucoup vos… che…cheveux. Ouais c’est ça, j’aime beaucoup vos cheveux.
- Ah. Merci. »

Fin de la discussion complète et totale. Odim pense être un winner. Omi ne remit plus jamais les pieds dans sa bibliothèque. Une histoire d’amour qui finit mal, une de plus.

À dix-neuf ans, L’oncle d’Odim avait pris sa retraite, c’était maintenant la bibliothèque d’Odim. Et il en était très très heureux. Il avait enfin ce qu’il voulait, sa bibliothèque à lui. La joie lui parvenait en plein fouet. Il était heureux, pour de vrai. Enfin, plus pour longtemps.

D’ailleurs, vous les jeunes, ça va vous plaire. Parce que je vois bien à vos mines d’endormi que vous vous dites « wah sé nul, y a même pas de sang ». Mais non, maintenant vous allez avoir droit à l’évènement « watrocool » de l’histoire. Pourtant c’est pas le truc le plus important de l’histoire, c’est juste une tournure scénaristique.

Un jour comme tous les autres, des ninjas de Konoha étaient envoyés pour faire une mission. Une mission bien conne, tuer un autre ninja. C’est si stupide des ninjas, ça sert à rien hormis tuer. Seulement que ce con de ninja n’avait rien trouvé de mieux de se cacher dans une bibliothèque. Ben ouais, après tout. Est-ce qu’un ninja va aller dans une bibliothèque ? Bien sûr que non, ils sont idiots. Seulement que cet idiot de ninja, non content de se cacher dans la bibliothèque d’Odim trouva le besoin presque vital de menacer les gens dans la bibliothèque. Pourquoi ? Aucune idée. Il est idiot, c’est un ninja. Mais évidemment hurler au milieu de la bibliothèque, quand les fenêtres sont ouvertes, c’est pas malins. Les ninjas accoururent dans la bibliothèque et voici la scène épique, la scène shônen, la scène où ça se fight.

« Comment m’avez-vous retrouvé ? Pesta le ninja fugitif.
- Nous sommes plus forts que toi. Répondit le ninja « gentil ».
- T’as hurlé comme un con, on t’a repéré. Expliqua Odim d’un air las.
- Pas un geste ou je tue le petit vieux.
- Je ne suis pas vieux.
- T’as les cheveux gris, t’es vieux.
- Va te faire foutre ! C’est de naissance !
- Ne touche pas à ce petit vieux où je te tue, vilain.
- Je ne suis pas vieux ! Et c’est quoi comme insulte, vilain ?
- Tu le prends comme ça hein. Bah tu vas voir. Le ninja méchant se permuta en livre et apparut derrière Odim, kunaï sur sa gorge.
- Mon dieu, il a pris le petit vieux en otage.
- Je ne suis pas vieux !
- Tais-toi, le vieux.
- Mais vous êtes cons ou bien ?
- Mais qu’allons nous faire ? Demanda un ninja gentil.
- Appelons Omi.
- Omi ? S’étonna Odim.
- Oui, elle saura quoi faire. Mais comment l’appeler ?
- Je suis déjà là, fit Omi qui apparut mystérieusement car c’est une kunoichi de haut niveau.
- Omi !
- Eh, c’est le petit vieux de la bibliothèque.
- …
- Omi, il tient le vieux en otage, qu’est-ce qu’on fait ?
- On brûle tout.
- Hein ? S’étonnèrent Odim et le ninja méchant. »

Omi fit un sceau avec ses mains et provoqua une déflagration qui fit tout péter. Le ninja méchant s’échappa, Omi et les autres s’en allèrent, laissant Odim seul dans sa bibliothèque qui brûlait. Qui brûlait. Qui brûlait.

Voilà, c’était la scène d’action. Content les marmots ? Non mais je vous jure, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire.

Les étagères tombaient, les pages se consumaient, les poutres faiblissaient, et Odim était au centre de cette fournaise. Son royaume, la bibliothèque brûlait, son paradis était en train de se désagréger à cause de ses maudits ninjas et leur batailles stupides.

« … Je ne suis pas vieux… »

Finalement, la bibliothèque d’Odim cessa de brûler, puisque tout était brûlé. Il n’avait pu sauver qu’un livre, à la couverture noircie et aux pages jaunies. On pouvait encore le lire mais il était en très mauvais état. Odim se contenta de lire le titre pour en garder un dernier souvenir avant de le jeter.

The World Ends With You.

Aujourd’hui, Odim a vingt-et-un ans. Il a plus ou moins appris à se battre en utilisant des techniques de combat similaire au ninjutsu. Il déteste tout ce qui s’apparente à des ninjas et est devenu très froid. Enfin froid, c’est devenu un batard de misanthrope élitiste.

Ah, je vois à tes yeux, tu te dis qu’au final je critique le ninjas qui sont dark et tout alors qu’au final, mon type est pareil. C’est ça ce que tu te dis ? Bah ouais, t’as p’têtre raison, mais pour l’instant, tais-toi. Abruti.

Il parcourt le monde sans but précis, ne s’attachant qu’à des livres et à des êtres de fiction. Blasé par l’humanité et ses volontés hostiles. Maudits ninjas.





Prénom : Shmo~~
Âge : 16
Pays : Suisse
Loisirs : Jeux vidéo, littérature, informatique
Mangas préférés : XXXHolic, Sayonara Zetsubou Sensei, Majin Tanteï Nougami Neuro, Death Note, Evangelion….
Remarques :
Revenir en haut Aller en bas
 
Odim Ragnanival (accepté)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ai accepté par erreur ton invitation (Fini)
» [Accepté]Sho Nagoshi
» Kai [Accepté deux fois]
» Village Hentaï[accepté]
» De Charette [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto.Shippuden Shinobi évolution  :: Naissance d'un Shinobi :: Ninjas de Konoha-
Sauter vers: